pour Titus
. . . pour Titus
MON SOUFFLE S`APPELLE MAINTENANT
Pour Titus Reinarz, le Quinquagénaire


Aucun être humain ne dévoile autant son monde intérieur qu`un artiste qui crée. Ses pensées, son expérience, son inspiration et son intérèt pour la vie deviennent des images ou des formes expressives, jettent des ponts qui permettent de comprendre son prochain et de vivre avec lui. Des procédés moraux et l`imagination sont exprimés concrètement et acquièrent même parfois une validité intemporelle.

Le cinquantième anniversaire est pour beaucoup de créateurs un jour particulier pour faire le bilan de sa vie, pour se souvenir. Titus Reinarz, le sculpteur rhènan, a, à cette occasion, de bonnes raisons d`être reconnaissant. Né 1948 à Bad Honnef, il a hérité de son père, sculpteur lui-aussi célèbre et compétent, des dons artistiques. Il fit sa première formation de sculpteur et de tailleur de pierres à Maria Laach, auprès de Hans Gerhard Biermann et du Père bénédictin Theodor Bogler, artiste issu du mouvement Bauhaus et delà capable de fixer des normes. Après sa formation à Maria Laach, Titus Reinarz poursuit ses études de sculpture et de plastique à Cologne, au Centre d`apprentissage Arts-Plastiques et Design auprès des Professeurs K.Schwippert et H.K.Burgeff. A partir de 1974, il fut le maître-élève du Professeur Burgeff et, entre 1981 et 1992, il fut chargé de cours à Cologne à l`institut des Arts-Plastiques et Design. En 1986, il recut une bourse de la Villa Massimo à la Casa Baldi à Olevano Romano, au sud de Rome.

Dans une période difficile, Titus Reinarz, ose, depuis 1992, faire ses preuves en tant qu`artiste indépendent à Sinzig-Löhndorf, soutenu et tendrement accompagné par sa femme Gisela.

Si l`on veut faire un court apercu de ce que Titus Reinarz a fait jusqu`alors, on peut admirer son dynamisme et sa diversité artistique. L`observateur perxoit sa passion de créer. Cela s`exprime dans les nombreux domaines de son activité artistique. On pourrait mentionner d`abord ses réalisations architecturales, gargouilles pour ses églises, fleurs, chapitres, statues d`animaux, de diables et de saints, mais aussi l`aménagement tout empreint de sensibilité d`intérieurs d`églises, qui, de facon claire, doit montrer aux croyants le chemins qui mènent à Dieu. Autel, tabenacle, piliers, sièges de prêtres et aussi la lumière éternel sur les autels sont des objets de première importance. Le thème du sacre dans les églises exige des connaissances en théologie et le pouvoir de transformer le message chrétien de la foi en des formes qui peuvent persuader l`être humain et toucher son coeur.

Titus Reinarz met sa compétence exemplaire au service d`une "théologie narrative" et combine du matériau et formes artistiques.

Son séjour en Italie et ses visites sans cesses renouvelées dans la région de toscane l`aident beaucoup dans le choix matériau. Il n`est pas rare que l`association de la pierre de la Rhéanic (basalte, tuf, grès) et du marbre de Carrare ne donne une oeuvre d`une unité et d`une beauté étonnantes.

Un deuxième pôle d`activité a été impilsé par les réalisations de qualité des artisans italiens. Les statues, grandes ou petites, que réalise Titus Reinarz pour le privé ou le public, sont fondues pour la plupart en Toscane, et associent une forme et un alliage intéressants, particuliers et parfois même obstinés et sont l`expression d`une vie sensuelle. Cela dépasserait le cadre de cette introduction si l`on voulait dénombrer les thèmes de ces oeuvres ou chercher à les expliquer.

Cependant il faut ici encore mentionner brièvement un secteur de ses compétences artistiques: les dessins au crayon de paysages de Toscane. Ils témoignent de son talent à montrer l`essentiel et à le mettre au premier plan tout en laissant le superflu dans une adroite abstraction. Tout cela est le fruit de longues années d`un entraînement individuel, modeste et patient. En accord avec Titus Reinarz et sa femme Gisela, je me permets de citer un poème de Rose Ausländer, qui convient bien à la période de sa vie.

              La poète dit:

              Dans mes rèves
              la terre pleure
              du sang

              Des étoiles
              sourient dans mes yeux

              Viennent des enfants vers moi
              avec leurs questions colorées
              Allez voir Socrate
              je leur répons

              Le passé
              a fait de moi un poète
              j`ai
              hérité de l`avenir


              Mon souffle s`appelle maintenant
            

Cela ne signifie-t-il pas que, chez cet artiste et être humain, la terre et le ciel expriment lerêve et la réalité, la souffrance et le plaisir? Des questions le harcèlent lui-aussi. Elles ne trouvent pas toutes une réponse. C`est dans la sagesse des Anciens (Socrate) que l`on trouve beaucoup de réponses. Son charisme personnel l`oblige à donner des réponses, à résoudre des énigmes dans le mystère de la création qu`il copie et interprète dans son art. Lui-aussi est soumis aux puissances de la tradition (passé). Lui-aussi, comme tous les êtres humains, aspire à l`avenir.

A la fois être humain et artiste, il s`emploie à consoler, à construire, à montrer des chemins accessibles. Et il se sent soumis au présent, au souffle brûlant et vivant de l`instant. Puisse-t-il rester étroitement lié à ce souffle, et à l`avenir, offrir aux hommes de la lumière et de la joie!

Père Drutmar Cremer
Prieur de l`Abbaye de Maria Laach
Directeur des ateliers d`Art
et de l`édition d`Art à Maria Laach

arrière